GLOBAL
INDUSTRIE
Actualités

Partager sur

11 juin 1959 : la grande aventure de l'hovercraft

Que s'est-il passé cette semaine dans l'Histoire de l'industrie ? C'est pour répondre à cette question que nous vous invitons à retrouver, de façon hebdomadaire, un fait historique qui s'est produit ces jours-ci… mais en d'autres temps. Cette semaine, effectuons un retour d'un peu plus de soixante ans en arrière pour suivre la première apparition publique d'un moyen de locomotion original qui allait faire voler au-dessus des eaux quantité de voyageurs entre la France et la Grande-Bretagne durant pas moins de quatre décennies.

 

LE GÉNIE DE L'AIR

A l'origine de l'"hovercraft" – ou "aéroglisseur" en français – se trouve un ingénieur anglais, Christopher Cockerell. C'est en 1953, à tout juste 43 ans, qu'il invente en effet cet engin fonctionnant grâce à la dynamique du coussin d'air. Un pari gonflé… dont le succès est loin d'être immédiat. Après avoir testé son idée à l'aide d'un aspirateur et de deux boîtes de conserve, il lui faut attendre 1955 pour disposer d'un prototype fonctionnel en bois et il est dans un premier temps contraint de vendre ses biens personnels pour financer ses recherches. Néanmoins, il trouve bientôt un partenaire en la personne de la société Saunders-Roe avec laquelle il s'attelle, sur l'Île de Wight, à la construction du premier aéroglisseur britannique à usage pratique, baptisé Saunders-Roe Nautical 1. Le SR.N1 - pour les initiés - fonctionne grâce à ce que l'on appelle, en raison de sa forme, un moteur en étoile. Lequel alimente un gigantesque ventilateur à l'origine de l'air qui propulse littéralement la plateforme rigide, à laquelle sera ajoutée, quelques années plus tard, une jupe souple qui améliorera grandement les performances du coussin d'air. Mais n'anticipons pas.

Car c'est donc à un véritable évènement qu'assistent, ce 11 juin 1959, quelques journalistes qui voient ce bateau volant long de 9,58 m et large de 7,62 m évoluer tant sur l'eau que sur la terre ferme à une vitesse de 35 nœuds, soit environ 64 km/h. Mais le premier contact avec le public français et la première traversée de la Manche ont lieu un mois et demi après, le samedi 25 juillet 1959, alors que Calais célèbre le cinquantième anniversaire de cet exploit par Louis Blériot. Ce jour-là, quelques badauds voient décoller au-dessus des eaux, aux premières lueurs de l’aube – il est à peine 3h du matin -, non pas l'avion du célèbre pionnier français, mais cet étrange appareil britannique, semblable à une soucoupe volante sur coussin d'air, arrivé la veille à bord de l’HMS Warden de la Royal Navy.

À son bord se trouvent, au côté de Christopher Cockerell, son assistant John Chaplin et le pilote Peter Lamb, ancien de la Royal Air Force. Le SR.N1 prend la direction de Douvres, dont les falaises apparaissent à 5h30. Et c'est deux heures et trois minutes très exactement après avoir quitté Calais qu'il se pose sur le sable, sous le regard médusé de deux douaniers, vite rejoints par de nombreux curieux.

 

UNE INVENTION AVEC PLUS D'UN TOUR DANS SA MANCHE

La grande aventure des "hovercrafts", nom inventé par Christopher Cockerell lui-même, peut alors commencer. La première ligne maritime, qui relie Calais à Ramsgate, s'ouvre sept ans après, le 30 avril 1966, avec des appareils capables de transporter jusqu'à 38 passagers. Trois jours plus tôt, le 27 avril, l'un d'entre eux a accueilli à son bord un visiteur de marque : le général De Gaulle en personne a en effet profité d’une visite officielle à Calais pour tester ce nouveau type de transport !

Les moteurs aussi évoluent et les hovercrafts, plus rapides que les ferries, s'avèrent rapidement capables de rejoindre l'Angleterre en 22 minutes à partir de Calais ou en 25 minutes depuis Boulogne. Seuls inconvénients, mais de taille : ils sont très polluants et sensibles aux aléas techniques et climatiques. Ces facteurs, combinés à la création du tunnel sous la Manche, la concurrence de navires de type catamaran et le coût élevé de la motorisation, finissent par entraîner la fermeture des hoverports de Boulogne et de Calais respectivement en 1991 et en 2000.

Christopher Cockerell, qui a été anobli par la reine en 1969 pour services rendus à la technologie, n'aura pas le temps d'assister au coup de canif définitif porté à son invention : il meurt en 1999 à 88 ans. 

 

"La majorité des Anglais "vont outre-mer" quand ils visitent le Canada, l'Australie et "vont à l'étranger" quand ils traversent la Manche." – WH Auden

 

ÇA S'EST AUSSI PASSE CETTE SEMAINE :

- 7 juin (1931) : l'aviateur français Marcel Doret s'envole pour battre le record du monde en circuit fermé
- 7 juin (1972) : en ancrant Soyouz 11, lancé la veille avec 3 hommes à son bord, à Saliout, les Russes créent la première station orbitale
- 8 juin (1887) : l'ingénieur américain Herman Hollerith dépose le brevet de sa machine à statistiques à cartes perforées
- 8 juin (1921) : vol inaugural du zeppelin LZ 121
- 8 juin (1948) : sortie de la 356 no 1, première voiture de sport développée et produite par Porsche
- 8 juin (1959) : premier vol du North American X-15, l'avion avec pilote le plus rapide du monde
- 8 juin (1975) : lancement de Venera 9, sonde spatiale soviétique d'étude de Vénus
- 8 juin (1995) : le programmeur groenlandais Rasmus Lerdorf publie la première version de son langage de scripts libre PHP
- 9 juin (1928) : l'Australien Charles Kingsford Smith traverse le premier le Pacifique en avion
- 9 juin (1959) : lancement de l'USS George Washington, premier sous-marin à propulsion nucléaire à emporter des missiles mer-sol balistiques stratégiques à charge nucléaire
- 11 juin (1895) : un brevet est attribué aux frères Charles et Frank Duryea pour leur création de la première automobile à essence aux États-Unis
- 12 juin (1817) : l'inventeur badois Karl Drais établit un premier record avec sa draisienne, parcourant 14,4 km en 1 heure
- 12 juin (1944) : lancement du premier V1, bombe volante sans pilote allemande
- 12 juin (1994) : premier vol du Boeing 777, plus grand biréacteur de l'époque
- 13 juin (1929) : le premier passager clandestin de l'aviation embarque sur une tentative de traversée de l'Atlantique
 

Le 07/06/2021